Augmenter le trafic de votre site à coup sûr, comment faire ?


La courbe de trafic de votre Blog est aussi plate que la surface d’un lac et ça vous désespère ? Le nombre de ses visiteurs évoque le Désert des Tartares ? Vous n'arrivez pas à augmenter le trafic ?

Rassurez-vous, c’est terminé car vous êtes au bon endroit et allez découvrir 70 Techniques, dont beaucoup aussi inédites que redoutables, mais qui vont tout changer.

Oui, vous allez voir votre courbe de trafic se transformer pour, dorénavant, ressembler à celle d’un détecteur de mensonges connecté à un homme politique en période électorale !


Et, sans plus tarder, entrons dans le vif du sujet …

Cet article se décompose en 7 parties principales, aucune ne devant être négligée pour maximiser le trafic :

  • Faites de la Promotion pour augmenter le trafic.
  • Travaillez le contenu de votre site.
  • La puissance de l’Emailing.
  • Optimisation des Mots Clés.
  • Les Réseaux Sociaux.
  • Le SEO pour augmenter le trafic.
  • Autres techniques, diverses mais efficaces.

NOTE : Vous pouvez trouver ci-dessous une table des matières plus détaillée.


Table des matières.
 
2


La Promotion de votre site et de son contenu.

Graphique Augmentation Trafic Site Web

Au tout début, votre site est encore dans les profondeurs du classement et est donc invisible aux yeux du public.

Et ne compter que sur le seul SEO pour le promouvoir vous ferait perdre un temps fou, car comme nous l’avons déjà vu le SEO marche très bien mais pour une action à moyen et long terme.

A court terme, et surtout au début de l’existence de votre site, il ne vous servira pas à grand-chose.

Car à ce stade l’important est de ramener du trafic sur votre site, mais pas pour lire votre contenu puisque vous n'en aurez pas (ou très peu) au début. Votre but principal sera de faire venir des visiteurs afin qu'ils s'inscrivent dans votre liste email, en échange d'un cadeau ou Bonus que vous leur offrirez.

 En général ce cadeau consiste en un dossier, sous forme écrite (PDF) ou vidéo. Ce dossier va par exemple détailler un point de votre thématique, présenter une technique, bref apportera des connaissances intéressant votre public.

Quant à vous, le fait de posséder une liste d'emails des personnes qui se sont inscrites sur votre site vous permettra de les prévenir à chaque publication d'article sur votre site, de faire des sondages pour connaitre les thèmes qui les intéressent le plus, bref de pouvoir interagir avec eux, ce qui est un atout majeur pour le développement de votre site.

NOTE : l'ensemble de ces techniques est bien plus détaillé dans le dossier Bonus de 74 pages, qui vous est offert GRATUITEMENT sur CETTE PAGE.


Stratégie au tout début : rédiger des articles invités pour augmenter le trafic.

Dans les premiers temps de votre site, dès votre Bonus prêt et votre Landing Page en ligne, vous allez commencer à rédiger des articles invités sur les principales problématiques rencontrées par vos lecteurs.

Pour choisir les sujets qui intéressent le plus, vous pourrez vous baser sur votre propre expérience, ainsi que sur des recherches menées avec certains outils SEO (Semrush, Ahrefs, Ubersuggest, etc …).

Notamment, vous mettrez en évidence les pages les plus consultées de vos concurrents et discernerez les mots clés principaux sous-jacents à ces pages, grâce à l’étude des différentes balises (Title, H1, H2, Alt, etc …).

Attention toutefois à ne pas choisir des mots clés génériques pour lesquels la concurrence serait vraiment trop rude.

La concurrence, souvent mal évaluée.

Blogging et concurrence

A ce sujet je tiens à vous mettre en garde contre les indicateurs fournis par les outils SEO qui vous indiquent une estimation du niveau de concurrence sur les mots clés grâce notamment à un système de couleurs allant du vert au rouge vif.

Car souvent ils ne reflètent pas la réalité !

Je détaillerai dans un article à venir un système plus fiable d’estimation de la concurrence, car une erreur en ce domaine peut signifier que votre article ne parviendra que très difficilement en première page.

Et pour en revenir aux articles invités, je vous répète ici ce que je vous ai déjà dit et détaillé par ailleurs dans les premières parties : surtout ne publiez pas vos premiers articles sur votre site !!!

Ce serait inutile, car personne ne les verrait !

Au début, vous réserverez vos articles à la publication dans d’autres sites, bien sûr en signant vos articles, en mentionnant votre site et en insérant un lien vers celui-ci.

Le seul cas dans lequel vous pourrez publier sur votre site sera si vous commencez à avoir un stock d’articles d’avance, déjà écrits mais non encore publiés. Dans ce cas vous pourrez alors en publier une petite partie sur votre site, tout en gardant du ''stock'' d'avance pour les articles invités !

Entrer en contact avec les blogueurs de votre thématique.

Car commencer à nouer des liens avec eux vous permettra notamment de leur demander et, surtout, d’obtenir plus facilement d’eux l’autorisation de poser chez eux un article invité.

Vous pouvez, par exemple, commencer par commenter de façon détaillée leurs articles ou les vidéos de leur chaine Youtube, participer sur leur groupe Facebook ou leur canal Télégram, etc ...

Inviter des personnes connues dans la thématique à écrire un article dans votre blog.

Vous bénéficierez ainsi de leur notoriété, et attirerez des visiteurs à la découverte de votre site, car le plus souvent ils partageront l’article.


Travaillez le Contenu de votre site pour en augmenter le trafic.

Créez des Titres de qualité.

Le titre élément clé du trafic

A tout seigneur tout honneur, commençons par les titres !

Imaginons …. Vous avez fait un superbe article, long, bien documenté, avec des infos à la fois utiles et originales, mais …car il y a un mais … mais ça ne marche pas !

Vous constatez que les gens ne semblent pas intéressés, ils n’accrochent pas et repartent plus vite qu’ils sont venus.

La raison ? A moins que votre article ne concerne les mœurs sociales d’un coléoptère de la Papouasie centrale en 5384 mots, le plus probable est que vous avez un problème de titre, celui-ci évoquant irrésistiblement un de ceux du Journal Officiel.

Il faut donc que vos titres accrochent !

Et pour ça il faut les travailler ….

Personnellement je m’oblige à passer AU MINIMUM 30 minutes sur chaque titre, et à en trouver au moins dix avant de choisir le bon -ou plutôt celui que j’estime être le bon – parmi eux.

Mais il est vrai que je suis un fumiste, un bouffon !

Car certains copywriters en rédigent plusieurs centaines avant de choisir le définitif, autant dire qu’ils y passent des heures.

Je vous parle de ça pour vous montrer l’importance des titres : avec un mauvais titre tout le reste de votre article, de votre travail, sera gâché !

Je publierai prochainement un article sur les quelques façons précises de créer un bon titre.

Créez une partie Blog sur votre site.

Il est primordial d’avoir une partie Blog dans laquelle vous publierez vos articles. Voyez cette illustration provenant du site hubspot.com, le fait d’avoir une partie blog dans un site permet de ramener 55% de visiteurs et 97% de liens entrants en sus.

Inutile donc de s’en priver !

Rédigez des articles assez longs.

Objectivement, nous sommes obligés de constater que les moteurs de recherche préfèrent les contenus d’une certaine longueur, pour ne pas dire d’une longueur certaine !

Pour vous en convaincre c’est tout simple : il vous suffira de taper une requête populaire comme par exemple ‘’Comment vivre du web’’. Puis vous relèverez le nombre de mots des articles et pages apparaissant dans les premiers résultats.

Vous constaterez alors que le nombre de mots des contenus est très souvent supérieur à 1.500 par article.

Personnellement je m’astreins à publier des contenus d’au moins 2.000 mots pour chacun de mes sites. Et plus le mot clé, objet de l’article est concurrentiel, plus le contenu sera long.

Rédigez un contenu riche et informatif pour augmenter le trafic.

Importance du contenu de l'article

Il ne sert évidemment à rien de remplir un article avec des phrases et des mots creux qui n’apportent rien au lecteur en termes d’informations. C'est ce que l'on faisait aux temps héroïques du Blackhat et de la célèbre ‘’bouillie’’ que l’on créait avec un logiciel. En effet, celui-ci vous sortait en quelques dizaines de secondes 100.000 pages de textes sans queue ni tête.

Google est de plus en plus performant grâce à l’Intelligence Artificielle ! Et il parvient maintenant à repérer les textes creux qui n’apportent pas d’informations intéressantes pour le lecteur.

Il le fera d’ailleurs tout simplement en constatant que les visiteurs ne restent pas longtemps sur vos pages et quittent votre site directement sans chercher à y lire d’autres articles.

Aussi, mieux vaut-il éviter d’essayer de tricher, surtout quand on vise le long terme.

Evitez de créer du contenu que l’on retrouve partout ailleurs et rédigez donc des articles assez longs. Vos articles doivent être riches en informations, en contenu, de façon à apporter quelque chose de plus aux lecteurs, à les intéresser.

Les moteurs de recherche noteront que vos visiteurs restent un moment sur vos articles, qu’ils consultent ensuite d’autres parties de vos contenus, et mécaniquement ils vous noteront mieux.

Maintenez votre contenu à jour et faites-le vivre.

Vos données ne doivent pas être obsolètes sous peine de porter préjudice à votre site et à son classement.

Mais, au-delà de ça, ce n’est pas parce que votre site exploite une niche Evergreen avec des données qui restent invariantes dans le temps que vous pouvez le négliger. Et, surtout, il ne faut jamais laisser vos articles en ligne à l’abandon, sans jamais y toucher, sans les améliorer ni les retoucher.

Il faut que votre contenu soit vivant, amélioré régulièrement, bref que le moteur de recherche constate que vous vous en occupez.

Insérez des visuels dans vos articles pour augmenter le trafic.

Les images, photos, graphiques et infographies jouent un rôle important : le contenu est ainsi plus vivant, plus attractif, et le public passera plus de temps et partagera davantage vos articles.

Intégrez des vidéos.

De même que pour le cas précédent, il convient si possible de publier des vidéos au sein de vos articles. Ceci aura notamment pour effet d’augmenter le temps passé sur votre article de celui consacré à la lecture de la vidéo, et ne pourra qu’améliorer vos résultats en matière de référencement.

Ayez une stratégie éditoriale.

Créez un calendrier de publications que vous vous efforcerez de respecter ! Le fait de publier régulièrement un article bien pensé vaut mieux que de publier de façon anarchique. Il convient d'éviter de longues périodes sans aucune publication entrecoupées de brèves séquences de publication frénétique au contenu plus ou moins bâclé. 

Créez des compilations d’extraits d’articles et de citations d’experts de votre thématique.

Car ce sont des articles qui sont réputés attirer du trafic, grâce auxquels vous bénéficiez de la notoriété et du public de ces experts.

Et à chaque fois que vous citez un expert, contactez-le afin de le lui annoncer dès la parution de l’article ; il y a de fortes chances qu’il le partage ensuite dans ses réseaux sociaux.

De plus, une fois le lien noué, vous pourrez lui demander plus facilement une faveur comme par exemple la publication d’un article invité sur son site.

Demandez à vos inscrits ce qui les intéresse.

Vous avez bien leurs adresses emails ? Alors entrez en relation avec eux, demandez-leur quelle est leur problématique. Et discernez ce qui revient le plus souvent, puis créez du contenu là-dessus afin de leur apporter des réponses.

Vous pouvez aussi, sur votre site, créer des Quizz sur diverses problématiques et voir ce qui en ressort.

Pour augmenter le trafic de votre site, créez un centre de Ressources.

Créez notamment des Guides téléchargeables, des vidéos, des tutoriels, des webinaires. Vous pouvez aussi proposer des outils gratuits utiles dans votre thématique, bref toutes sortes de contenus appréciés et utilisés par votre lectorat.

Cela créera du trafic sur votre site, y compris sur ses autres contenus par ruissellement. Tout cela contribuera à améliorer votre référencement et à augmenter le trafic de façon pérenne.

Mettez au point des stratégies pour faire partager vos contenus par les tauliers de la thématique.

Vous profiterez ainsi de leur crédibilité et de leur trafic, et cela vous permettra d’en capter une partie.

Publiez des articles de type liste.

Ces articles sont en général appréciés par les lecteurs et auront pour effet d’augmenter le trafic sur votre site.

Transposez certains de vos contenus dans d’autres formats.

Par exemple, un article peut être transmuté en podcast, un webinaire en vidéo, certains articles peuvent connaitre une seconde vie en guides téléchargeables. Des images peuvent s’intégrer dans Pinterest ou Instagram. Et vous pouvez très bien créer des Ebooks, à télécharger librement ou à vendre, à partir de vieux articles compilés et d’interviews.

Bref faites du neuf avec du vieux, et valorisez votre travail au maximum !

Rien ne se perd, rien ne se crée (malheureusement !), tout se transforme.

Créez des grands et beaux articles avec des tous petits vieillis riquiquis.

Vous avez des articles existants un peu limites en termes de longueur et de richesse du contenu ?

Prenez-en plusieurs sur le même thème, malaxez, retouchez, mélangez bien, et sortez un nouvel et bel article qui, lui, vous ramènera du trafic.

Personnellement, tous les 6 mois environ (à chaque changement d’heure été/hiver) je procède à ce que j’appelle le Grand Carrousel. Je répertorie tous les articles un peu limites, mais au lieu de les éliminer je les recycle en de nouveaux articles plus longs et performants.

Comme je l’ai déjà dit, rien ne se perd.

Publiez des articles de type RoundUp.

Il s’agit d’articles dans lesquels vous posez une ou plusieurs questions précises à plusieurs experts de votre thématique, et vous collectez leurs réponses. Vous bénéficierez de leur crédibilité et, le plus souvent, ces experts partageront cet article, ce qui vous amènera une partie de leur lectorat.

Publiez des articles de type infographies.

Article de type Infographie

Ce sont des articles sous cette forme. Vous pouvez les créer vous-même avec Canva ou bien faire appel à un graphiste (par exemple sur 5euros.com) en prévoyant dans ce cas un budget.

C’est un type d’article qui plait beaucoup et est facilement partagé.

L’Emailing, très efficace pour augmenter le trafic !

Hé oui, retour aux fondamentaux ….

Vous vous doutiez bien qu’à un moment ou à un autre j’allais y revenir.

Pas par plaisir (quoique ….) mais tout simplement parce que l’on ne change pas une équipe qui gagne, et que l’email est aux métiers du web ce que la Ferrari (de location) est aux vendeurs de rêve.

Mais, objectivement, pour augmenter le trafic sur votre site l’email est encore une fois l’outil le plus efficace notamment en termes d’efficacité/temps.

Car une fois que votre base email est constituée, il vous suffira, lors de la publication d’un nouvel article par exemple, de rédiger votre mail prévenant vos abonnés de la sortie du nouveau venu puis de cliquer sur un bouton et d’attendre le résultat, sous la forme d’un gros pic de trafic.

Comme nous avons beaucoup parlé de l’emailing dans les deux premières parties, énumérons simplement les quelques actions à mener afin de pouvoir se servir de cet outil pour développer le trafic sur notre site :

Décider d’utiliser l’emailing pour FORTEMENT développer votre trafic.

Ceci afin, nous l’avons vu, de développer le trafic de notre site web, surtout au début lorsque le site est encore dans les abysses du classement et donc plus visible.

Et plus tard l’emailing nous servira à assurer plus de 80% des ventes.

Pour tout cela, il faut mettre en place les outils afin de pouvoir récolter les adresses emails des visiteurs du site.

Créer et offrir un bonus pour obtenir les adresses emails.

Nous l’avons vu dans les deux premières parties, mais je précise encore une fois ici que votre cadeau (Lead Magnet comme dit mon copain Doug) devra cibler une problématique touchant vos lecteurs, et récurrente dans votre thématique afin de brasser large et récolter de nombreux leads.

Créer un formulaire de capture d’emails et une Landing Page.

Ce sont les 2 outils indispensables à la capture d’emails : un article à venir sur le site détaillera la mise en œuvre d’un formulaire et d’une Landing Page attractifs et personnalisés.

Souscrire à un service d’autorépondeur.

Ici aussi, le choix et la mise en service d’un autorépondeur type Activecampaign, Aweber ou SG seront décrits dans un futur article.

Créer une Séquence spéciale d’emails de bienvenue.

Le poids de l'Emailing pour augmenter le trafic

Et dans ces emails vous pourrez évoquer d’autres problématiques rencontrées dans votre thématique, en y apportant au moins des débuts de solutions.

De cette manière vous pourrez persuader votre auditoire que vous êtes quelqu’un d’intéressant et qu’ils auront un réel intérêt à venir régulièrement sur votre site pour s’imprégner des dernières publications.


Optimisation des Mots Clés.

Une méthode Perso qui m'a permis d'augmenter le trafic de mes sites.

Voici une méthode que j’utilise sur chaque nouveau site créé.

Lors de la création, je détermine d’abord les mots clés principaux, ceux qui s’imposent naturellement, pour lesquels je vais écrire les premiers articles destinés au site (en dehors des articles invités destinés à d’autres sites.

J’en sélectionne en général entre une dizaine et une vingtaine selon l’importance de la niche : ils seront les sujets des premiers articles, ce que j’appelle la Première Série.

Puis je détermine en plus une quinzaine de mots clés, ceux qui viennent en seconde position, les seconds choix entre lesquels je vais hésiter lorsque je devrai faire un choix entre eux pour les articles suivants, pour la Seconde Série d’articles.

Et, en même temps que j’écris les articles de la Première Série, je vais rédiger en plus, comme une sorte de ‘’Fil Rouge’’, un très long article d’au moins 5.000 mots qui va contenir à parts égales tous les mots clés de Seconde Série.

Ils apparaitront dans le texte à raison d’une fois tous les 500 mots environ.

Donc pour un texte de 5000 mots chacun apparaitra une dizaine de fois.

Mais chaque mot clé aura le même nombre de passages.

Un d’entre eux sera toutefois privilégié, celui que je considèrerai comme le plus prometteur, qui lui apparaitra en plus dans les titres et les balises.

Puis une fois l’article fini et publié j’attends deux mois environ, et pour chaque mot clé inséré à égalité avec les autres j’examine le classement.

Les mots clés les mieux classés seront l’objet de mes premiers articles, car je considère que plus ils sont mieux classés plus la concurrence sur ces mots est faible et, donc, plus il sera facile de les pousser jusqu’à la première page.

La sélection des Mots Clés.

Chaque fois que vous choisirez un mot clé vous aurez à faire un arbitrage entre deux paramètres :

Le volume de recherches mensuel sur le mot clé.

Cela représente le nombre de fois ou le mot clé fera l’objet d’une recherche sur Google.

C’est donc également le nombre maximum de visites que vous pouvez viser, en supposant que vous écrasiez la concurrence !

Il est donc clair que si vous choisissez un mot clé avec un volume de recherches de 50/mois, vous ne pourrez pas viser plus haut que 50 visites par mois au maximum.

Cela vaut-il le coup d’écrire un long article pour cela ? Evidemment non ! 

Personnellement, même dans les plus petites niches je ne prends pas de mot clé avec un nombre de requêtes inférieur à 500.

Mais un mot clé avec un volume de recherches énorme n’est pas non plus à recommander car cela veut dire que la concurrence sera aussi énorme, et c’est là qu’entre en jeu le second paramètre !

La difficulté à se référencer sur le mot clé.

Elle sera proportionnelle au nombre de recherches mensuel, ce qui parait d’ailleurs assez logique.

Si votre site est déjà ancien, est bien référencé par Google et que vous avez des moyens financiers conséquents, vous pouvez envisager de vous lancer sur des mots concurrentiels, sinon passez votre chemin car vous n’y arriverez pas, du moins dans un délai raisonnable.

Optez pour la longue traine pour FACILEMENT augmenter le trafic.

Voyons le schéma ci-dessous pour définir la longue traine et mieux saisir ses avantages afin d'augmenter le trafic.

*Source : fr.allorank.com

Les mots clés de longue traine

Le schéma parle de lui-même :  plus on se situe dans la longue traine plus c’est facile mais moins on touche de monde.

Le jeu consiste donc à trouver un équilibre entre trafic le plus élevé possible et difficulté la plus faible possible. Mais le fait est que créer des articles un peu plus courts que la moyenne (et donc vite rédigés) sur des mots clés de longue traine vous permettra de récupérer FACILEMENT du trafic.


De plus, vous pourrez diriger le ''jus'' obtenu par ces petits articles vers ceux qui, eux, sont soumis à plus forte concurrence du fait de leur courte traine. De cette façon, ces derniers articles seront mieux référencés et obtiendront, eux aussi, plus de trafic !                                             

Champ Sémantique : Utilisez les termes de votre thématique pour augmenter le trafic sur votre site.

Si vous faites par exemple un article sur l’amaigrissement, il est important que vous mentionniez dans votre article un maximum de termes usités dans ce thème, dans son champ sémantique.

Par exemple calories, graisse, exercice physique, sport, protéines, lipides, etc….

Cela permettra au moteur de recherches de mieux comprendre de quoi vous parlez et de mieux vous classer.

Pour vous aider vous pouvez par exemple utiliser un service comme 1.fr.

Servez-vous des mots clés à base de questions.

Car souvent les internautes tapent directement une question en guise de requête.

Pour cela vous pouvez utiliser le site answerthepublic.com.

Placez vos mots clés aux point stratégiques.

Le mot clé principal, objet de la requête devant conduire à votre article, devra apparaitre impérativement dans les balises Title et H1, ainsi que dans les balises Alt et dans une partie des balises H2.

En outre il devra être mentionné dans le contenu une fois tous les 500 mots environ.

Repérez les mots clés sur lesquels vous êtes mal placé.

Examinez les articles pour lesquels vous êtes le plus mal classé, et faites une analyse comparative par rapport à ceux qui sont dans les 3 premières places du classement. Ainsi vous mettrez en évidence les lacunes de vos articles et pourrez les améliorer en conséquence.

Repérez les mots clés qui vous manquent.

Il existe souvent des mots clés que vous ne traitez pas alors que vos concurrents, eux, les exploitent et en tirent profit.

Vous pouvez facilement mettre en évidence ces mots clés grâce à certains outils SEO comme Ahrefs et sa fonction GapContentTool.

Et vous pourrez alors les exploiter vous aussi.

Repérez les mots clés facilement améliorables en vue d'une augmentation de votre trafic.

Cela concerne les mots clés pour lesquels vous êtes par exemple en seconde page, autant dire que pour le public vous n’existez pas car de nombreuses personnes ignorent même qu’il y a autre chose après la première page !

Par contre pour Google vous y êtes presque, plus que quelques places à gagner et vous voici dans le top !

Pour cela, comme précédemment, faites une petite analyse comparative avec les premiers pour déterminer ce qui vous manque, et corrigez en conséquence avec l’objectif de faire mieux qu’eux et de les dépasser !

Les Réseaux Sociaux.

La première chose à faire est de choisir le ou les réseaux les plus intéressants dans votre cas, selon votre public. Si vous avez un public d’ados alors intéressez-vous à Tik-Tok ! Par contre, si c’est un public d’adultes d’âge mur ce sera plutôt Facebook et Youtube, pour un public pro ce sera Linkedin, etc ….

Puis, une fois créés votre profil et une page pour votre site, vous n’avez plus qu’à insérer un lien vers votre site depuis votre profil. Et vous pourrez alors choisir les groupes de personnes et catégories qui vous intéressent selon votre thématique...

Sur votre site, vous insèrerez des boutons de partage afin que les visiteurs puissent partager votre contenu.

Il est également conseillé de se créer et d’utiliser un calendrier de publication pour les réseaux sur lesquels vous intervenez.  Vous serez ainsi assuré de publier régulièrement, ce qui est très apprécié par nos amis les moteurs de recherche.

Autre solution : vous pouvez également utiliser pour ça un service comme Buffer.

Autre piste à explorer : utilisez un service comme Buzzsumo pour justement découvrir ce qui fait le buzz du moment, ce qui intéresse les gens, ce qu’ils lisent et de quoi ils parlent.

Cela vous donnera surement des idées d’articles et de contenu pouvant intéresser du monde.

Faisons maintenant un tour des différents réseaux sociaux, car certains ont des spécificités intéressantes en vue d'augmenter le trafic.

Facebook.

Faire venir les visiteurs de Facebook vers votre site.

Comme sur votre site, vous allez publier du contenu de qualité sur votre page Facebook, de façon à sensibiliser les visiteurs à l’intérêt de vous lire.

A ce stade ils seront murs pour se servir des liens vers votre site, que vous aurez pris soin de placer, afin de venir y glaner d’autres informations intéressantes.

Et au passage il y a de fortes chances qu’ils vous laissent leur email.

Donc, nous le voyons ici encore une fois, tout repose sur la qualité de votre contenu !

D’ailleurs, pour l’étoffer plus encore, il vous est conseillé d’insérer des images et des vidéos dans vos publications sur Facebook.

De même, n’hésitez pas à interagir avec eux en les interpellant et en les questionnant.

Faites de la pub sur Facebook (selon vos moyens !)

Certains appellent la pub Facebook l’ ‘’Or Bleu’’. Sans aller jusque-là, il faut admettre qu’elle peut être très efficace, à condition toutefois qu’elle soit bien faite !!!

Ce d’autant plus que si votre pub n’a pas l’heur de plaire à Facebook, le risque est très réel de vous faire virer et de ne plus pouvoir faire du tout de pub sur leur plate-forme.

Et, encore une fois, je prévois de publier une série d’articles et de tutoriels destinés à vous faciliter la tâche sur ce sujet, à l’origine à la fois complexe et technique.

Mais, d’ores et déjà, si votre thématique se situe dans des sujets jugés ‘’sulfureux’’ par Facebook, comme les rencontres, les casinos en ligne, la voyance, le gambling,  etc … n’imaginez pas, même pas en rêve, faire de la pub sur cette plate-forme.

Commencer à faire de la pub sur Facebook vous permettra d’amener des visiteurs sur votre site. Cela permettra également de vous former en matière de publicité Facebook, ce qui est toujours un plus.

Utilisez le Retargeting sur Facebook : Un moyen efficace pour augmenter le trafic de votre site.

Pour cela vous allez devoir installer ce que l’on appelle le ‘’Pixel Facebook’’ sur votre site.

Pas de panique : il s’agit juste d’un bout de code à insérer dans le code source, ça se fait en quelques minutes ! Et vous trouverez partout des tutoriels qui détaillent la mise en œuvre.

Cela permettra à Facebook de véritablement pister les visiteurs de votre site, de façon à pouvoir leur présenter vos publicités lorsqu’ils se rendront sur Facebook.

Et c’est vraiment d’une efficacité redoutable, non seulement pour commercialiser mais aussi pour augmenter le trafic !

Mettez à contribution votre base Email.

Une fois encore nous revenons à l’email !

Cette fois nous allons confier notre base email à Facebook qui va retrouver et identifier tous les comptes auxquels ces emails correspondent (ce que l’on appelle une Audience Similaire).

Et il va pouvoir ainsi envoyer vos pubs Facebook à toutes les personnes de cette liste à chaque fois qu’ils se connectent sur Facebook.

Twitter.

Attirez les visiteurs de Twitter sur votre site.

N’attendez pas d’avoir publié un article pour Tweeter, faites-le régulièrement.

Et lors de la sortie d’un article sur votre site, essayez de susciter l’intérêt en expliquant pourquoi votre article est intéressant et se démarque des autres.

Vous pouvez également insérer de courtes citations provenant de votre article afin de rendre votre Tweet plus vivant.

Utilisez des Tweets promotionnels.

Lorsque vous les utilisez, Twitter va d’abord sélectionner le segment de ses abonnés qui, bien que ne vous suivant pas, est susceptible d’être intéressé par vos contenus.

Puis il leur présentera le Tweet sponsorisé que vous aurez préparé, contre rémunération de votre part.

De votre côté, vous pourrez ainsi toucher ceux qui ne vous suivent pas mais qui sont intéressés par votre thématique.

Youtube.

Attirez les visiteurs de YouTube sur votre site.

Créez une chaine Youtube puis créez vos vidéos en vous servant du contenu de votre site.

Comme nous l’avons déjà vu, vous pouvez recycler des webinaires, des podcasts, voire des articles.

Mais, en plus, créez quelques contenus originaux sur votre chaine afin de pouvoir également rediriger les visiteurs de votre site vers votre chaine.

Faites de la publicité sur Youtube.

Cela vous permettra de promouvoir à la fois votre chaine et votre site, et également de vous former en matière de publicité, ce qui n'est jamais inutile dans les métiers du Web.

Instagram.

Tout d’abord, après quelques contacts personnels avec la régie publicitaires de Facebook, il semble que celle-ci voie d’un bon œil le fait que vous ayez également un compte Instagram (Instagram appartient à Facebook).

Mais Instagram est peu adapté si vous avez un public de professionnels.

Attirez les visiteurs d’Instagram sur votre site.

N’oubliez surtout pas de poser le lien vers votre site dans votre biographie sur Instagram.

Publiez du contenu spécifique à Instagram, et surveillez régulièrement les publications de vos concurrents.

Partagez vos articles du site sur Instagram.

Faites de la publicité sur Instagram.

Pour cela vous passerez également par la régie publicitaire de Facebook.

LinkedIn.

C’est LE réseau social professionnel par excellence ! Si votre site est à visée B2B (destiné aux professionnels), vous allez pouvoir en user abondamment, afin encore une fois d'augmenter le trafic de votre site !

Vous pourrez notamment y créer un groupe, que vous animerez et qui vous ramènera des visiteurs.

Certains font même du scraping d'Emails sur cette plate-forme afin d'étoffer leur liste.

Publiez du contenu sur LinkedIn et augmentez votre trafic.

En effet il est possible de publier des articles entiers sur LinkedIn, afin de rabattre ensuite les lecteurs sur leur site et augmenter le trafic ainsi.

Profitez-en donc pour recycler du contenu de votre site, et n’oubliez pas de faire la promotion de votre site dans chaque article.

Faites de la publicité sur LinkedIn.

Si votre site est destiné aux pros vous pouvez tenter, sinon peut-être vaut-il mieux investir votre argent ailleurs !

Le SEO pour augmenter le trafic de votre site Web.

Importance du SEO pour augmenter le trafic

Comme vous pouvez le constater, je ne place le SEO qu’en cinquième position.

Cela en fera surement hurler certains, mais je maintiens que pour un site en début de vie, qui démarre, les astuces SEO ne seront pas la priorité pour extraire votre site des profondeurs de Google.

Et si avant de vous préoccuper du SEO vous commencez par travailler :

  • le contenu,
  • la promotion de votre site et de son contenu,
  • l’emailing,
  • et les réseaux sociaux,

alors votre site ne s’en portera que mieux !

En revanche, travailler le SEO deviendra important – voire même vital- à partir du moment où vous commencerez à avoir du trafic et du contenu sur votre site. Bien entendu, ce trafic aura été amené par les quatre premières actions que nous venons d’énumérer à l’instant.

Car, alors, grâce à ce trafic Google vous aura sorti du bac à sable et aura déjà commencé à vous faire remonter dans le classement.

Il sera en mesure d’analyser le comportement de vos visiteurs, et, constatant leur engouement dû à la qualité de votre contenu, il continuera à vous faire monter. Et ce, d’autant plus que vos premières mesures destinées à l’amélioration du SEO seront également prises en compte.

Passons donc en revue les différentes techniques qui vous permettront d’augmenter votre trafic !

Servez-vous de la Google Search Console pour corriger vos erreurs.

Car avant d’entamer des démarches pour progresser il est impératif de supprimer ce qui vous plombe !

Attelez-vous en premier lieu à cette tache avant de penser à poursuivre, jusqu’à ce que toutes les erreurs soient corrigées.

Améliorez la présentation de votre site sur la SERP.

Trois éléments apparaissent dans la SERP : la balise Title, la métadescription et le slug.

Ces trois éléments doivent donc être des plus alléchants afin d’inciter l’internaute à cliquer sur votre Title plutôt que sur celui du voisin.

Afin d’avoir accès aisément à ces trois items, vous pourrez vous servir du plugin Yoast. De plus celui-ci vous indiquera certaines améliorations possibles sur votre site.

Servez-vous d’un calendrier de publication.

Calendrier de publication des aricles

En créer un -- et le suivre -- vous aidera à maintenir une certaine régularité dans la publication de vos articles, ce qu’apprécie Google, ainsi d’ailleurs que vos lecteurs.


Mettez en place des Backlinks vers votre site Web.

Cela passe notamment par les articles invités comme nous l’avons vu, car un article invité = un backlink, mais vous pouvez également aller poser des liens dans des forums.

Cependant respectez les règles de Google car il est dommage d’encourir une pénalité pour un lien : attention donc au Ninja Linking !

Par contre évitez de perdre votre temps dans les annuaires, car c'est dépassé, le ''jus'' des liens étant trop dilué ça ne vaut pas le coup et vous avez mieux à faire ailleurs !

Maintenez votre contenu à jour.

Retouchez et mettez à jour régulièrement vos articles afin que Google constate que votre site est mis à jour et amélioré régulièrement, cela vous permettra de marquer des points, d’être encore mieux vu et donc d'augmenter votre trafic.

Personnellement j’ai mis en place un calendrier, un seul qui centralise tous mes sites, qui me permet de faire en sorte que chaque article soit mis à jour, retouché et amélioré tous les six mois au maximum.

Faites des sites Responsives pour augmenter le trafic sur les mobiles.

Site Responsive pour les téléphones portables

Faites le d’abord pour vos lecteurs : plus des 3/4 de mes visiteurs consultent mes sites à partir d’un smartphone, et ce sera à priori pareil pour vous !

Faites-le ensuite pour Google, car il y attache une grande importance, et vous pénalisera si ce n’est pas le cas.

Et c’est en partie pour cela qu’il est plutôt conseillé d’utiliser des thèmes Premiums, certes payants, mais régulièrement mis à jour et parfaitement Responsives. Car si votre site n'est pas parfaitement Responsive, cela ne contribuera pas à augmenter le trafic, mais à le limiter.

Vous avez notamment les thèmes Astra, Divi d’Elegant Themes, ainsi que la Thrive Suite de Thrive Themes qui sont soutenues par des équipes solides et sont des références en matière de thèmes WordPress.

Mettez en œuvre le balisage Schema.

Le balisage Schema est simplement une façon de présenter vos micro-données aux moteurs de recherches. Cela permet une meilleure compréhension et prise en compte des informations contenues dans votre site.

L’important à retenir est que Google vous référencera mieux si vous l’utilisez. Je publierai prochainement un article consacré à ce sujet sur le site. 

Travaillez votre maillage interne.

C’est une bonne façon de mettre en évidence aux yeux de Google et de pousser certaines pages stratégiques de votre site.

C’est particulièrement intéressant pour les pages ayant un fort potentiel de trafic, qui seront alors boostées et verront s'accroitre le trafic.

Vous pouvez également créer un Cocon Sémantique sur votre site, mais ce n’est pas obligatoire. De plus et cela oblige à repenser un peu différemment la structure de votre site.

Faites en sorte d’avoir un site suffisamment rapide.

Nous l’avons déjà vu, un site trop lent est pénalisé. Pensez donc à alléger le poids de vos graphismes (images, photos, etc …).

Vous pouvez aussi recourir à un plugin de cache comme WP Rocket qui reste la référence.

De plus certains hébergements proposent une option appelée CDN, qui permet de précharger une ‘’image’’ de votre site (comme dans votre cache) sur certains serveurs. Ceux-ci, géographiquement plus proches de vos lecteurs, permettront alors un chargement plus rapide de vos pages.

Celles-ci devraient se charger en moins de 2 secondes pour éviter tout problème, par contre il est absolument inutile, une fois atteint ce résultat, de perdre du temps à essayer de gagner un dixième de seconde à tout prix !

Pour mesurer la vitesse de vos pages vous pouvez vous servir de Google Pagespeed Insights ou de GTMetrics.

Evitez les ‘’Erreur 404’’.

Une page Erreur 404 apparait quand vous cliquez sur un lien qui est brisé et ne mène à rien.

C’est frustrant pour l’utilisateur qui a alors l’impression que le site est mal tenu.

Et c’est gênant pour Google car si c’est un lien interne cela l’empêchera d’indexer et d’évaluer la page de destination. Et ceci sans parler des points en moins pour votre référencement.

Pensez donc à régulièrement scanner votre site à la recherche de ces erreurs, grâce à des outils comme Google Search Console.

Ahrefs peut aussi s’en charger grâce à son outil gratuit Website Checker, ainsi que Semrush.

Faites indexer et analyser votre site par les moteurs de recherche.

Normalement Google le fait tout seul sans que vous vous en souciiez, mais vous pouvez décider de le faire manuellement. Dans ce cas, vous soumettrez votre site au moteur de recherche, avec son sitemap, via la Google Search Console.

Car dans certains cas cela a un intérêt particulier, notamment

  • Si votre site est tout neuf afin que Google l’indexe rapidement
  • Quand vous avez procédé à une grosse mise à jour
  • Si vous avez modifié la structure du site
  • Lorsque votre site a été hacké, une fois que vous avez réglé le problème.

Bref faites le quand votre site est neuf ou a subi de profonds changements, mais pas à tout propos ou si vous venez juste de rajouter un article car Google n’appréciera pas.

Dans ce cas-là, attendez patiemment son passage.

Trouvez et améliorez les pages qui vous handicapent.

Grace à la Google Search Console ou à Google Analytics mettez en évidence les pages qui vous rapportent le moins de trafic. Puis comparez-les à celles qui marchent le mieux afin de les améliorer et pouvoir accroitre leur trafic.

Récupérez le trafic de vos concurrents.

Importance des liens pour le SEOLiens

Avec la fonction Backlink Checker d’Ahrefs (ou l’équivalent chez Semrush) procédez à une analyse des backlinks des concurrents de votre site.

Une fois mis en évidence les liens qui leur ramènent le plus de trafic, il ne vous restera plus qu’à vous aussi mettre en place des liens depuis ces sources.

N’oubliez pas de mettre en place le certificat SSL sur votre site.

Il vous permettra de sécuriser votre site, de rassurer votre public et de ne pas être pénalisé par Google tout à la fois. La plupart des hébergeurs le proposent gratuitement.

Choisissez un hébergement de qualité.

Tout d’abord et bien évidemment, évitez les offres gratuites car vous en aurez pour votre argent !

Ceci étant dit, par ailleurs, vous pouvez débuter avec des offres mutualisées, comme celles par exemple de PlanetHoster, OVH ou Infomaniak.

Pour cette catégorie d’hébergement surveillez régulièrement la rapidité de votre site, bien que ce soit des offres fiables utilisées par de nombreux professionnels.

Le plus souvent vous êtes facturé pour une année entière sauf Planethoster qui régulièrement permet d’opter pour des paiements semestriels, ce qui vous permettra de n’avancer que 6 mois d’hnébergement.

L'hébergement dédié : le Haut de gamme.

Il existe également des offres Premium avec des serveurs Cloud virtuels managés par l’hébergeur. Ceux-ci reviennent tout de même moins cher qu’un vrai serveur dédié, mais avec tout de même des performances de haut niveau.

Par exemple, nous pouvons citer dans ce cas Kinsta, WPServeur ou MagicOnline.

Pour un site qui prend de l’importance et qui représente une part significative de vos revenus, je vous conseillerai plutôt ce type d’hébergement de préférence au premier.

Dernière solution : louer un VPS avec Linux ou Windows Server que vous administrerez, et installer Plesk et WordPress dessus. Cela sera plus économique et performant et vous bénéficierez de ressources dédiées. Mais il est conseillé tout de meme de posséder quelques compétences dans l'administration d'un Serveur.

Note :  si vous choisissez cette dernière solution, je vous conseille d'opter pour une distribution Linux de type Debian ou CentOs 7. Elle présente l'avantage par rapport à Ubuntu d'être plus stable et moins sujette à des mises à jour intempestives. Et, par rapport à Windows Server, vous économiserez les frais de licence Microsoft.

Analysez vos sources de trafic.

Car cela va vous permettre de comprendre pourquoi votre trafic vient principalement de certaines sources et pas des autres.

A partir de là, vous tenterez de trouver d’autres sources analogues à celles-ci afin qu’elles vous procurent autant voire plus de trafic.

Pour procéder à l’analyse, allez dans Google Analytics puis dans Acquisition > All Trafic > Source/Medium.

Propulsez votre site dans les extraits mis en avant par Google (Featured Snippets).

Un Featured Snippet est la boite encadrée qui apparait sous la barre de recherche de Google, avant les autres résultats.

En bref, c’est la place royale.

On ne va pas se mentir : ce n’est pas à la portée d’un site débutant !

Vous pourrez y arriver en étant déjà bien classé par Google, dans les dix premiers, si votre contenu est solide, et si vous répondez de façon pertinente et structurée. Faites-le de préférence sous forme de petite liste à une question que se posent les internautes et qui contient les mots clés de la requête.

Je ne développe pas plus ici mais, là encore, je publierai un article à ce sujet, pour le fun, car c’est le Graal du SEO.

Autres Techniques, diverses mais efficaces pour augmenter le trafic.

Et voici la section des sujets qui sortent un peu du cadre des grandes catégories que nous venons de de passer en revue.

Certaines techniques, selon les cas et les thématiques, seront plus puissantes que d’autres.

Essayez celles qui vous parlent, il n’y a pas d’autre méthode que celle consistant à mettre les mains dans le cambouis. Il faut essayer puis essayer encore, pour se faire une opinion et, surtout, se former et apprendre pour avancer.

Organisez des webinaires.

C’est une bonne technique pour se faire connaitre et faire le buzz, mais vous pourrez difficilement le faire au tout début.

Par contre, une fois que vous aurez quelques centaines d’inscrits dans votre liste email (au moins 200 à 300 à mon sens) c’est tout à fait envisageable. Il vous suffira de créer et envoyer, sur 8 à 10 jours minimum, une séquence email afin de prévenir votre base de l’évènement. Et vous pourrez de plus les inciter à ramener du monde à l’occasion de l’évènement.

Lancez un Podcast.

C’est un format qui marche de mieux en mieux.

Vous pouvez en créer avec juste votre téléphone et un logiciel gratuit comme Audacity.

Vous pouvez les créer à l’avance, et prévenir votre audience de chaque sortie d’un podcast avec un email.

Ils peuvent être hébergés sur diverses plateformes, à commencer par Youtube.

Interviewez des blogueurs et des influenceurs de votre thématique.

Vous bénéficierez de leur aura, et il y a de fortes chances pour qu’ils partagent l’article de l’interview sur leurs réseaux sociaux. La conséquence ? Bien évidemment cela amènera ainsi leur audience à vous lire.

Payez un peu pour acquérir du trafic.

Si vous en avez les moyens, vous pouvez faire un peu de publicité pour attirer du trafic.

Nous avons déjà évoqué la publicité sur les réseaux sociaux, mais vous pouvez également passer par Google Adwords.

Il existe aussi le contenu sponsorisé sur des sites Premium (Le Point, Marie Claire, etc …) en passant par des agences comme Taboola ou Outbrain.

Faites-vous interviewer sur des podcasts de votre thématique.

Leur accès est en général plus facile que celui des cadors de votre niche, surtout si vous n’êtes pas (encore) une célébrité. Et si vous ne trouvez pas de podcast, c’est qu’il y a une niche à investir : montez le vôtre !

Créez un forum sur votre site.

Ce n’est pas très compliqué, et ça vous permettra au bout d’un moment d’augmenter le trafic sur votre site. Et cela vous permettra aussi de nouer des relations avec vos intervenants, de connaitre leurs attentes, leurs besoins, leurs difficultés.

Et vous ne pensez pas que, s’ils vous connaissent, ils vous laisseront leur email plus facilement ?

Mettez en place un outil gratuit sur votre site.

En prenant l’exemple du SEO, cela pourrait être un outil pour faire des recherches de mots clés.

Il faut quelque chose qui apporte un plus à vos lecteurs, qu’ils ne trouvent que difficilement ailleurs, ou alors en payant.

Pour cela vous pouvez par exemple vous procurer un script PHP à l'adresse https://codecanyon.net/category/php-scripts

Mais ce qui est sûr c’est que cette méthode peu usitée vous permettra d'augmenter le trafic de votre trafic !

CONCLUSION

’’OK, Here We Are !’’ comme dit mon copain Doug.

Oui, nous y sommes ! Cette présentation s’achève, et je vous félicite d’avoir tenu bon et de m’avoir suivi jusque-là.

Et maintenant, y a plus qu’à …. Plus qu’à mettre en œuvre ces techniques.

Choisissez en priorité celles qui vous parlent le plus, faites des essais, mettez les mains dans le cambouis, si possible jusqu’au coude …..  Car c’est en forgeant que l’on devient forgeron.

Si vous ne deviez retenir qu’une chose, que ce soit celle-là : votre contenu doit être de grande qualité ! Car si ce n’est pas le cas aucune des 70 techniques passées en revue ne pourra vous sauver !

En effet, la concurrence est sévère même si la qualité des publications est loin d'être toujours au rendez-vous. Et, hélas pour eux, beaucoup de blogueurs comptent uniquement sur quelques astuces de rédaction SEO pour augmenter le trafic de leur site Web.

C'est pourquoi, si la qualité est bien au rendez-vous, vous êtes sûr de percer et de créer un Blog Qui Cartonne ! Simplement, ces techniques vous permettront de le faire (beaucoup) plus RAPIDEMENT.

Par ailleurs, nous vous tiendrons informé(e) par email de la parution de Nouveaux Articles.

Et maintenant, à vous de jouer !

Note : Cet article reprend 70 des 80 techniques contenues dans le Bonus ''Les Secrets d'un Blog Qui Décolle'' de 74 pages, qui vous est offert lorsque vous vous inscrivez à la Newsletter. Le Bonus contient 10 techniques supplémentaires, parmi les plus importantes et novatrices, ainsi que beaucoup d'autres données, notamment sur le SEO et l'Emailing. Si vous le désirez, vous pouvez l'obtenir GRATUITEMENT sur Cette Page.

LEXIQUE 

De A à L

Affiliation : Fait de promouvoir un produit pour, lorsque la vente s'effectue, pouvoir toucher une commission sur celle-ci.

Articles invités : Articles publiés par un auteur sur un autre site que le sien, dont l’unique but est de pouvoir signer à la fin avec son nom, l’adresse de son site et un lien vers celui-ci afin d’inciter les lecteurs à se rendre sur le site de l’auteur de l’article.

Autorépondeur : Service permettant de réagir à certaines actions de l’internaute (clic sur bouton, formulaire), et ce le plus souvent en envoyant des mails ou en inscrivant l’internaute dans une liste donnée.

Backlinks : Lien vers votre site provenant d’un autre site, et pris en considération par Google pour votre référencement. Plus le site envoyant le lien est proche de votre thématique et bien noté par Google, mieux votre site sera noté par Google.

Blackhat : Ensemble de technique visant à être mieux référencé, mais que Google réprouve et pénalise lorsqu’il les met au jour.

Bouillie : Technique Blackhat visant à faire produire par un logiciel du contenu en très grande quantité, mais sans queue ni tête, ne voulant rien dire avec des suites de mots placées au hasard les unes après les autres.

Canva : Site très utilisé permettant de créer des graphismes (logos, infographies, etc …).

Duplicate Content : Contenu identique à celui d’un autre site, ayant été copié. Réprimé par Google.

Emailing : Envoi d’emails en nombre avec l’ensemble de techniques liées à cette activité.

Evergreen : Jamais démodé ou obsolète, toujours d’actualité.

Google Search Console : Outil gratuit proposé par Google permettant de faire le suivi de son site, de déceler les erreurs et les fautes que perçoit Google, d’avoir des informations sur le trafic, etc …

De L à Z

Longue traine : Requête combinant plusieurs paramètres, portant sur plusieurs mots.

    Ex n°1 : robe rouge à volants taille 38 avec bretelles.

    Ex n°2 : comment maigrir sans sport avec 2 banquets par jour

Maillage interne : liens entre les pages et articles d’un même site, permettant de renforcer sa cohérence, et d’harmoniser dans tout le site la puissance SEO, le « jus ». On peut aussi diriger le jus vers une ou des parties précises pour les faire mieux référencer.

Niche : Petit segment d’un marché particulier avec peu de concurrence.

Nom de Domaine Expiré : Nom de Domaine ayant été utilisé puis délaissé et reproposé à la vente.

Outils SEO : Services le plus souvent payant fournissant des données SEO (Trafic, backlinks, etc …)  comme par exemple Semrush, Ahrefs, Ubersuggest, Majestic, etc …

Pixel Facebook : Bout de code HTML inséré dans une page web, permettant de « marquer » un visiteur afin que Facebook puisse lui adresser des publicités particulières.

Responsive : Bonne adaptation du site à la lecture sur tablette et téléphone mobile.

Retargeting : Fait d’envoyer des publicités, notamment Facebook, à des internautes ciblés car marqués au préalable lors de leur passage sur une page particulière contenant un Pixel Facebook.

SEO : Ensemble de techniques permettant d’être mieux référencées par Google, d’apparaitre dans les tous premiers résultats.

 - Cas particulier : Le SEO Onsite : Techniques appliquées sur le site afin de mieux le référencer, essentiellement la création   de bon contenu et du maillage interne.

 - Et aussi : le SEO Offsite : Techniques appliquées en dehors du site afin de mieux le référencer, essentiellement la pose de Backlinks.

Serveurs SMTP : Serveurs spécialisés dans l’envoi d’emails.


>